Peintres de Concarneau

Autriche Retour à l'index

Emmy Leuze Hirschfeld 1884-1976


Les demi lunes du bassin


la chapelle de la Croix


Thoniers


le marché place de la Mairie


Modèle marocaine


Porto


portrait de jeune fille


Baalbeck

Emmy Leuze Hirschfeld, une grande voyageuse.

Emmy est née à Vienne en 1884. Elle y fut élève à l'Ecole des Arts décoratifs:" Je désirais aller en Italie " dit-elle. On lui conseille de choisir Concarneau. A l'Hôtel de France la jeune et belle autrichienne rencontre Emil Hirschfeld venu d'Odessa. Emmy se marie elle devient et restera concarnoise. Plus tard ils habiteront à Ker-loar, une belle résidence atelier proche de la côte. Elle perd son mari en 1922 et va partir seule à la conquête du monde. Au Maroc elle rencontre un autre peintre concarnois de talent, Jean Deyrolle. Puis ce sera Tahiti . Elle revient ensuite à Saint-Guénolé qui l'abritera longuement avant de repartir pour un autre tour du monde. " Mme Leuze-Hirschfeld est une grande voyageuse. Les pays de grande lumière exercent sur elle une fascination irrésistible. La Tunisie, l'Algérie, le Maroc, l'Espagne, l'attirèrent tour à tour. Elle a rapporté de ces pays divers des toiles d'une exécution sincère, que l'on sent peintes dans l'allégresse de l'esprit. Elle note avec justesse les jeux subtils de la lumière, la féérie des rayons du soleil, la transparence et la légèreté des ombres africaines..." note Charles Giffard dans " Médaillons d'artistes ". Décédée en 1976, Emmi Leuze-Hirschfeld, peu citée dans les volumes parus récemment nous laisse cependant une œuvre inégale avee de nombreuses et belles réussites .

Emmy Leuze Hirschfeld, great traveller.

Emmy was born in Vienna in 1884. She was there pupil at the School of Arts décoratifs: “ I wished outward journey in Italy ” she says .One advises her to choose Concarneau. At the " Hotel of France " the young and beautiful person Austrian meet Emil Hirschfeld come from Odessa. Emmy marie it becoming themself and staying " concarnoise ". Later they will live in Ker-loar, a beautiful residence workshop close to the coast. She loses her husband in 1922 and only, will leave to the conquest of the world. In Morocco she meets another painter concarnois full of talent, Jean Deyrolle. Then will be Tahiti. she returns then to Saint-Guénolé who will lengthily shelter them before setting out again for another turn of the world. “ Mrs. Leuze-Hirschfeld is large traveler. The countries of great light exert on it an irresistible fascination. Tunisia, Algeria, Morocco, Spain, attracted it in turn. She brought back these various countries of the fabrics of a sincere execution, which one feels painted in the joy of the spirit. She notes with accuracy the subtle plays of the light, the feery of the rays of the sun, the transparency and the lightness of the shades African… “ note Charles Giffard in “ Medallions of artists ”. Died in 1976, Emmy Leuze- Hirschfeld, little quoted in volumes published recently leaves us an unequal work however with many ones and beautiful successes.

Contacter l'auteur

Haut de page
Haut de page