Peintres de Concarneau

Retour à l'index

Ben Viegers 1886-1947

Ben Viegers est né à La Haye, aux Pays-Bas, en 1886. A l’époque, la famille habitait à De La Reykade. Ses parents travaillant tous les deux, il se rendait après l’école à l’atelier de fabrication de carrosses de son grand-père et lui donnait un coup de main. C’est ainsi qu’il apprit les premiers rudiments dans la décoration, le dessin, et les mélanges de peinture, ce qui l’incita à développer ses goûts artistiques. Il devint autodidacte et fut admis au cercle Artistique de La Haye. Il y rencontra d’autres peintres, Jan Toorop, les frères Knikker et Charles Dankmeijer.
Pendant cette période à La Haye, Ben Viegers peignait surtout pour gagner sa vie. Il signait ses tableaux, mais n’indiquait la date que rarement.
Dès lors, il est difficile d’établir la chronologie de son œuvre. En 1938 Ben Viegers épousa Jo Jacobs qui très souvent posait pour lui.
Après le décès de sa mère, il éprouva le besoin d’élargir son horizon. Il voyagea d’un lieu à
l’autre aux Pays-Bas. Après bien des errances les jeunes mariés s’installèrent à Nunspeet, où vivaient également d’autres peintres.
Viegers était un homme affable, un bon vivant. Il aimait sortir toute la journée pour peindre. Au début de la guerre en 1940 Ben Viegers partit à Castricum, il y peignait surtout les dunes et la mer. En 1943 il retourna à Nunspeet où il s’est éteint à l’âge de soixante ans.
L’œuvre de Viegers est classée comme appartenant au second souffle de l’école de La Haye, mais en réalité elle relevait plutôt de l’impressionisme.
Inspiré par les impressionnistes français, il peignait régulièrement des scènes authentiques et champêtres.
Ben Viegers était très intéressé par la Bretagne, depuis des décennies déjà cette région attirait énormément d’artistes de toutes nationalités.
Sur son side-car Harley Davidson il fit plusieurs voyages dans le Finistère, découvrit Concarneau, Treboul, Douarnenez, et Camaret-sur-mer.
La lumière et la mer, les gens et les paysages inspirèrent Ben Viegers à peindre dans des couleurs claires et ensoleillées.
Il a immortalisé la Bretagne sur quelques unes de ses toiles
Aux Pays-Bas il aimait peindre les marchés animés, les paysages pittoresques, la mer et la plage de Scheveningen.
De son vivant Viegers, vendait régulièrement ses tableaux aux Américains, la galerie d Art Koch à La Haye consistait un important circuit de vente, il s agissait en grande partie de tableaux sur commande. Dans ses œuvres personnelles il s accordait une plus grande liberté artistique.
De ses séjours en Bretagne, sa nouvelle palette de couleurs, ses coups de pinceaux si justes, son inspiration imposa son style Ben Viegers.
Ces qualités ressortaient lorsqu’ il peignait le rouge, le jaune, le rose et le bleu des champs de tulipes néerlandais, ainsi que les canaux, les paysans labourant la terre, et leurs fermes en toile de fond. La cultivation des tulipes battant son plein au début du vingtième siècle, il eu beaucoup de succès et vendait aisément ses toiles. De nos jours les tableaux représentant ses champs de tulipes sont toujours recherchés par les acheteurs d’Art.
En 2015 une grande exposition sur son œuvre eut lieu, 130 tableaux et dessins y furent exposés, ainsi qu’un beau livre sur son œuvre et sa vie.

merci à JP van Burg pour cette intéressante contibution.

 

 

 

 

 

Contacter l'auteur

Haut de page
Haut de page