Peintres de Concarneau

France Retour à l'index

Eugène Béjot 1867 - 1931


L'arrière port 1929


Le bassin 1927


Débarquement des thons 1930


Le Passage 1929


Les remparts 1929


Eugène Béjot "croqué"


Eugène Béjot au travail

"Paysagiste des jours clairs" Claude Roger-Marx

Eugène Béjot, artiste  peintre-graveur, appartient à la société bourgeoise  parisienne. Il a vécu Boulevard Saint-Michel, puis Quai de la Mégisserie. Après sa formation à l'académie Julian et à l'atelier Jules Lefebvre il expose au Salon de la Nationale  et est Sociétaire des peintres-graveurs Français. Il mène une vie rangée et réalise de très nombreuses planches sur Paris et ses ponts. Il est en relation avec  Félix Bracquemont, chef de file des aquafortistes, il est aussi l'ami du graveur Félix Buhot et de l'écrivain Georges bataille. Son œuvre de graveur et d'aquarelliste comprend également de nombreux autres lieux: " qu'il aille à Londres ou à Anvers, à Rouen ou à Marseille c'est toujours vers les quais et vers l'eau qu'il se jette, il fait la chasse aux beaux bateaux ". De benodet, André Dauchez lui écrit: " la-bas, comme partout, les voiliers se font rares. Par ici, en dehors des thoniers, restés fidèles à leurs traditions, tous les bateaux se transforment en odieuses machines, de silhouettees misérables et d'odeur infecte. Les sardiniers sont les plus acharnés à cette transformation. Sur mer comme sur terre, tout s'enlaidit." Clement Janin note au sujet des gravures de Béjot : " L'expression par le trait seule a la noblesse de l'eau-forte. Un simple linéament juste, aisé, l'essentiel est dans le premier état. Il s'agit ensuite d'indiquer par de fines hachures, serrées et légèrement onduleuses, ces demi-teintres fluides, légères qui enchantent son œil et le notre. Quelques retouches imperceptibles, menus traits ou pointillés discrets et irréguliers, font le reste et nous avons ces images limpides argentiques que sont les paysages madrilènes, les grandes vues de Rome, Anvers et Marseille ".
Extraits de " L'œuvre gravé d'Eugène Béjot " par Jean Laran Conservateur adjoint du cabinet des Estampes - Edition de la Bibliothèque Nationale de France 1937.
Autres thèmes souvent traité : les moulins. En Bretagne il grave Saint-Malo, Saint-Servan, Vannes, Nantes, Le Croizic. A Concarneau il a réalisé 9 gravures : " Le bassin de Concarneau "  en 1927, " Les sardiniers à Concarneau " 1927, " Le port et l'église " 1927, " La ville close " 1927, " Le Cabellou " 1929, " Les remparts " 1929, " Le Passage " 1929, " l'arrière-port " 1929, " Débarquement des thons dans l'avant port " 1930.
Remerciements à la Galerie Gloux.

Contacter l'auteur

Haut de page
Haut de page