Page précédente
Retour

Profondeur de champ
" Sa pratique en plongées et contre-plongées lui vient de la pratique photographique. Il y a quelque chose de spécifique à l'appareil photo qui est la profondeur de champ, il y a des plans nets et plus on s'éloigne plus cela devient flou. Notre œil la rectifie, Le Merdy se maintient dans cette pratique photographique de plans nets et de plans flous. Il y a davantage d'intérêt au premier plan, c'est lui qu'il va travailler, morceler, fragmenter en petites taches, en petites touches d'un esprit très Cézanien. S'il y a en basse-Bretagne encore aujourd'hui un disciple du Maître d'Aix il s'appelle Jean Le Merdy".
René Le Bihan dans le DVD Jean Le Merdy peintre du quotidien


Marée basse à Saint-Guénolé 1969

Tempête à Trévignon 1959

Marée basse à Larvor Loctudy 1961

Coup de vent à Trévignon 1974

Tempête à Don Trévignon 1974

Pleine mer en tempête pointe du Cabellou 1982

Contacter l'auteur

Haut de page
Haut de page