Page précédente
Retour

Jean-Jacques Barzic, un survivant

Depuis trente ans le peintre a poursuivi son chemin et réalisé des miliers de toiles huiles et acryliques, aquarelles et dessins. En 1986 Jean-Jacques Barzic avait 36 ans, alors employé de banque et peintre autoidacte, j'écrivais : " Il se sent à l'aise dans l'aquarelle et souhaite faire autre chose plus tard, il lui reste cependant beaucoup à faire pour atteindre la vitesse de croisière ". Né en 1949, de comptable il gravit les échelons dans la banque jusqu'à son départ en 2003 ou le loisir devient une profession. La galerie, ouverte en 1982, présente depuis cette date de nombreuses pistes de recherches et d'influences. " A cette époque il y avait une dizaine de galeries en Ville Close. Les temps ont bien changé et l'ambiance de cette époque a disparu. En 1989 la marine a commencé à me commander des tableaux pour ses bâtiments militaires. J'ai exécuté une centaine d'œuvres : représentation des navires, revues, fresques embarquements, etc. J'ai aussi peint une soixantaine de scènes de combat à partir de croquis, de documents et de photos pour le ministère de la Défense". Discrètement exposées dans la petite vitrine les peintures de Barzic accrochent le regard du passant :" J'ai changé de style en étant plus coloré, tout en restant classique et figuratif. Je veux rester dans des prix abordables, je préfère donner le plaisir aux gens. J'ai travaillé beaucoup sur nature dans les petites tailles. Les gens reviennent . Concarnois, son œuvre est quaiment consacrée à la mer et aux ports de Bretagne. Barques et filets, chalutiers et voiliers dominent sur fond de bleu dans la petite galerie de la rue Vauban aujourd'hui installée à l'étage au 13 de la rue Vauban.


C'était en 1986

Jean Jacques Barzic automne 2012

les barques


chalutiers et filets

Mer et rochers

Galerie Barzic, 13 rue Vauban

le port de Brest